• Nouveau
Aliment Vital  Sivry-Rance
  • Aliment Vital  Sivry-Rance
  • aliment chevaux Sivri-Rance
Vital Horse Manège
8,61 € TTC

Aliment complémentaire pour chevaux sous forme d'un mélange mélassé de granulés et de céréales. Le Vital Horse Manège est composé d'un granulé pour chevaux, de luzerne, de rebulet et de céréales entières ou floconnées et d'un granulé comprenant les minéraux et vitamine. Distribuer en complément de fourrages et d'eau fraîche aux chevaux ayant des besoins modérés (box et balades).

Enlèvement au Magasin

La livraison n’est pas gratuite pour les aliments via le site, mais nous pouvons vous rédiger un devis.  Article pas éligible !

Quantité

PBT (%): 12,5
MG (%): 3
Amidon (%): 20
Ca (g/kg): 9
P (g/kg): 5,5
Na (g/kg): 2
Vit A (UI/kg): 7.500
Vit D3 (UI/kg): 1.500
Vit E (mg/kg): 65
ADF (%): 15
NDF (%): 30
VEP (/kg): 810

Sac de 20 kg

Pour les demande de nourriture traditionnelles

Pour les aliments Bio en stock au magasin ou sur commande cliquer pour consulter.

je pourrai vous rédiger une remisse de prix.


LE SAVIEZ-VOUS?


Impossible d’envisager l’acquisition d’un cheval sans s’inquiéter de sa grande sensibilité au syndrome abdominal aigu, plus communément appelé, la colique du cheval.
Attention, il ne s’agit pas d’une maladie, mais plutôt d’un symptôme, multifactoriel, directement lié aux spécifi cités anatomiques et physiologiques digestives du cheval :
un estomac réduit et caractérisé par un transit gastrique rapide, suivi de l’intestin de 30 à 35 mètres, d’abord de l’intestin grêle puis du gros intestin, riche en nombreux micro-organismes permettant de dégrader les fibres par fermentation de ce qui n’a pas été digéré auparavant...
Le cheval, par ailleurs incapable de «vomir» va voir, en cas de perturbations du transit ou d’ infections digestives, son estomac se dilater successivement avec, à terme et sans intervention adéquate, un risque de rupture qui lui sera fatal. En résulte une grande sensibilité aux régimes alimentaires excessifs ou insuffisants, trop riches en énergie ou protéines, voire en fibres difficiles à digérer, mal adaptés aux activités journalières du cheval.
Autres causes fréquentes : un refroidissement ou plus simplement, l’administration insuffisante d’eau et/ou trop froide... voire un parasitisme gastro-intestinal mal géré.
Pratiquement, ce syndrome extrêmement douloureux pour le cheval se traduit, au mieux, par un comportement étrange et «inquiet » : il regarde ses propres côtés, donne des coups de pied au sol, piaffe, frappe son ventre et souvent refuse de manger ou de boire de l’eau.
Au pire, ils’allonge et se vautre à plusieurs reprises au sol, accélère sa respiration et présente une transpiration excessive... Vérifier sa température (normalement entre 37 et 38) est également un indicateur. En cas de signes clairs et appuyés, mieux vaut appeler son vétérinaire sans délai, en supprimant dans l’attente toute source de nourriture et en le promenant et le rassurant lentement, et sans fatigue.
Quoi qu’il en soit, le meilleur traitement reste la prévention : vérifier et corriger les altérations dans les dents pour faciliter une bonne mastication, assurer un traitement périodique contre les parasites gastro-intestinaux, ne jamais administrer de l’eau très froide, être particulièrement attentif au rationnement qualitatif et quantitatif des aliments à effectuer sans changement brusque,
régulièrement et en petites quantités, minimum trois fois par jour.

TRUCS ET FICELLES DE L’ÉLEVEUR


Animal noble et majestueux, le cheval a toujours accompagné l’homme dans une relation fascinante qui repose sur la confi ance réciproque. Pour la gagner, certaines étapes et comportements sont incontournables!
Préparez-lui d’abord un espace adapté et confortable. Le sol, suffi samment stable pour résister aux éventuels piétinements ; l’éclairage, ni trop obscur, ni trop incandescent.
Placez suffisamment de foin ou de paille sur le sol pour qu’il soit toujours moelleux, à renouveler régulièrement afin de maintenir l’espace propre. Mangeoire et abreuvoir, toujours propres également et judicieusement disposés pour faciliter l’accès et éviter les renversements.
Soyez patients et respectueux : présentez-lui d’abord votre main pour qu’il la sente et évitez tout contact visuel insistant s’il semble nerveux. Offrez lui ensuite de la nourriture, d’abord sur le sol, et si la situation est propice, tentez de le caresser lentement, sans mouvement brusque.
Détendez-vous avec lui. Si vous avez l’intention de le monter, montrez-lui l’équipement nécessaire sans le lui mettre: il doit comprendre que votre relation ne sera pas uniquement basée sur cette pratique.
Restez attentif à son comportement, vous devez comprendre et respecter les moments où il préfère rester seul. Créez un lien en passant du temps avec votre cheval.
Caressez-le, brossez-le et parlez-lui afin qu’il se sente en sécurité en votre présence. Faites de courtes promenades en marchant à ses côtés. S’il montre des signes de nervosité: respectez son envie de rentrer!
Construisez le respect mutuel. N’exigez pas de lui plus qu’il ne peut vous donner. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un animal sensible qui a décidé de vous offrir son affection et possède, lui aussi, des attentes et des besoins. Respectez son espace et apprenez-lui à respecter le vôtre.
N’allez pas au-delà de ce qu’il accepte en terme de contact physique et d’affection, et réciproquement! Patiemment, apprenez-lui à reconnaître les signes que vous faites. Utilisez des instructions claires et répétitives.
Découvrez quelles sont ses craintes et aidez-le à les surmonter : le soutenir au moment de vaincre ses peurs est cruciale. Ne le forcez cependant pas. Enfin, créez une «routine» dans l’apprentissage: parlez-lui d’un ton doux et posé et, au terme de tout apprentissage, passez un peu de temps avec lui sans que cela implique du dressage ou des ordres.

TRUCS ET FICELLES DE L’ÉLEVEUR


Risque d’intoxication par une plante?! Relativisons: En règle générale le cheval évitera d’instinct d’avaler des plantes toxiques si celles-ci sont fraîches ! Cependant, séchées et mélangées aux foins, voire négligemment abandonnées en bordure de prairie ou de chemin par un voisin, le cheval ne les décèlera pas toujours... L’If est sans aucun doute l’exemple le plus connu, le plus fréquent et le plus dangereux... Connaître et reconnaître les plantes toxiques, même lorsqu’elles ne sont pas en fleur, et offrir un enclos sûr, restent les meilleures façons de protéger la santé de votre cheval: il existe de nombreux inventaires et herbiers pour vous y aider!

Vital Horse Manège 20 kg

Téléchargement

Aliment Chevaux Vital

les différentes sortes de nourriture pour chevaux

Téléchargement (1.93M)

Aucun avis pour le moment


Seuls les utilisateurs qui ont déjà acheté le produit peuvent ajouter un avis.